dimanche 13 janvier 2019

Le Petit Paon et les Moutons Jaunes (version courte)


Prétentieux petit paon, sur son perchoir juché
Jubilait de la ruse ayant pu l'amener,
À être des moutons empereur pour un temps.
Tout en faisant la roue, il édictait ses lois,
Oppressant les ovins qu'il jugeait fainéants,
Et enrichir de fait, quelques vautours sans foi.
Il rêvait en secret d'une autre condition,
Et d'un jour, devenir, comme ces charognards
Pour lesquels il n'avait qu'immense admiration…
Nos moutons, un matin, du pantin fatigués,
Abusés et trahis autant que méprisés,
De jaune vif grimés, menèrent rébellion,
Pour obtenir séant, du paon la démission…
Volatile entêté par le pouvoir grisé,
Envoya chiens casqués, pour mater l'insurgé,
Et de violence usa, pour rendre illégitime,
La misère d'un peuple affrontant des blindés.

Point mouton n'est connu pour révolutionnaire,
Et les leçons seraient de cette histoire austère…

Que le paon est oiseau, qui sait faire le beau
Cependant trop idiot, pour guider un troupeau,
Et que bête est l'ovin au jugement du sot.

Fin
 
(c) 2019 Gilles LesJaunes - Tous droits réservés et utilisation interdite sans autorisation préalable de l'auteur.