mercredi 9 janvier 2019

La "Crise" et les Moutons Jaunes


Une intelligentsia de vautours fortunés,
Pensant que leurs magots pouvaient être en danger,
Organisèrent un jour dans le plus grand secret,
Réunion de nantis qu'ils nommèrent sommet.

Ils décidèrent là que pour garder richesse
Il fallait envoyer, un signal de détresse,
Prétextant que croissance se voyait à la baisse,
Et le suivant message adresser à la presse…

"Le temps de l'opulence approche de sa fin,
Dans cette société menée par les ovins.
Afin de la sauver, il faudra accepter
Qu'il faille l'adapter et même réformer…"

Ainsi l'herbe ou le foin et heures de pâture,
Seraient donc contrôlés pour la survie future,
Ils édictèrent lois visant à cet objet,
Et l'on manda huissiers pour les faire appliquer.

On appela le peuple à un plus grand civisme,
Et qu'il faudrait s'aider comme après un séisme,
Ainsi tous les moutons et brebis dans les prés,
Virent une évidence à leur précarité.

Et il s'organisa autour d'associations,
Volontaire partage appuyé par les dons,
Et dans chaque troupeau jusqu'au dernier agneau,
On crut nécessité à contrer ce fléau.

On parla de la «Crise» comme une maladie,
Et la télévision en fit l'épidémie.
Le monde pastoral ne parla plus que d'elle
Tant, que de tout problème on en fit la poubelle.

Et pendant ce temps-là charognards profitèrent,
Pour délocaliser, tout au bout de la terre,
Pâturages et prairies se disant acculés,
Annonçant aux troupeaux qu'ils devaient licencier…

Il faut entendre ici l'habile précaution,
Que si révolte on risque, à fourbe décision,
Il est simple souvent d'en dire que l'auteur,
Est une entité floue qui arrive d'ailleurs,
Et au peuple, en colère, parler de ce géant,
Aidé par des médias qui sont messe à l'écran,
En montrant ce fantôme, qu'ils font évènement.

On évite à vrai dire le regard pertinent,
Qui constate que crise enrichit mieux qu'avant,
Ces rusés fortunés qui la chérissent tant,
Embauchant des agneaux nés au soleil levant,
Pour accomplir labeur à coût inexistant.

Fin
 
(c) 2019 Gilles LesJaunes - Tous droits réservés et utilisation interdite sans autorisation préalable de l'auteur.