mardi 5 février 2019

Le Bélier Amoureux



Un bélier déjà mûr et bien de sa personne
Séparé de longtemps et que l'amour questionne,
Menait petite vie espérant le bonheur,
De partager son temps égrené de douleur,

Dans chacune des heures où il se sentait seul,
De ses rêves couverts d'un délicat linceul.
Il espérait beauté à offrir à ses yeux,
Et lumière d'aimer qui rend l'autre radieux…

Un beau soir vint à lui sans qu'il la vit venir,
Brebis amérindienne et belle à en mourir,
Qu'il lui fallut se mordre afin d'être bien sûr,
De ne pas vivre un songe ou quelque sort obscur.

Il passèrent la nuit à parler d'un passé,
Qu'ils voulaient enterrer, chacun de leur côté.
Il écoutait l'accent qui donnait à ses mots,
l'harmonie et le chant, qui les rendirent beaux.

Dès lors bélier sentit pour la brebis indienne
Un bonheur effaçant toute autre histoire ancienne,
Qu'il emplit tout son cœur du parfum de la belle,
Et qu'il aima souffrir de ne penser qu'à elle.

Mais au ciel sans nuage arriva la tempête,
Première violence venue briser la fête,
Dont le bélier comprit bien plus tard l'origine,
Quand il vit dans l'alcool qu'elle prenait ses racines…

Il conclut que sa belle éloignée de l'agnelle,
Restée chez le bélier qui fut père pour elle,
Trouvait en la boisson remède à la souffrance,
d'être mère privée du fruit de son essence.

Tant d'orages ensuite au milieu du bonheur,
Que le bélier voulut abandonner labeur,
Pour mener sa brebis en son pays lointain,
En lui donnant agneau et qu'elle accepte enfin,

De vivre son destin qu'il voulait lié au sien,
Tant il fut amoureux qu'il risqua tout son bien,
Mais de ces Amériques il fallut revenir,
Pour qu'agnelle naquit sans risquer de périr.

La suite de l'histoire est semblable au début,
Sans labeur et sans bien avec agnelle en plus,
Qu'après maintes tourmentes enfin il découvrit,
Des bouteilles cachées par sa belle brebis…

Ce mensonge fut tel qu'il brisa pour toujours,
Tout ce qui d'elle fit, le plus grand des amours,
Le bélier voulut fuir auprès d'un autre cœur,
Et oublier ainsi la mort de son bonheur.

Ce qui fut enseigné au bélier amoureux,
Qui convertit son rêve en échec douloureux,
C'est qu'un immense amour qui doit livrer bataille,
Contre toute addiction qui le blesse et l'entaille,
Finit défiguré et cherche à se sauver,
Dans d'autres sentiments qui pourraient le soigner,
Que guerre on ne fait pas sans y perdre son âme,
Et qu'il n'y a beauté au milieu d'un tel drame.

Fin
 
(c) 2019 Gilles LesJaunes - Tous droits réservés et utilisation interdite sans autorisation préalable de l'auteur.