mercredi 20 février 2019

Le Rat Compulsif



Il me faut vous conter l'histoire sans éclat
D'un sujet qu'Il y eut, parmi le peuple rat,
Avide autant qu'envieux de ce qu'il n'avait pas,
Reclus dans une grotte emplie de débarras…

Non qu'il n'y eût d'endroit, pour lui, en confrérie,
Mais plutôt qu'il loua sa place à un bon prix,
En effet, le gredin amassait sa fortune,
De toute économie qu'il jugeait opportune,
Et glanait çà et là au milieu de poubelle,
Quelque objet de valeur, abandonné en elle.

La dignité ne fut, pas le fort du compère,
Qui tôt la sacrifia au flux de ses affaires,
Pour le goût de l'argent et de la possession,
Tant, qu'il aurait pu vendre aussi ses excrétions.

Femelle lui donna, en son temps, trois marmots,
Qu'il éleva sans règle et pourrit de cadeaux…
Sans susciter jamais en eux la réflexion,
Sur ce qui fait grandir, et donne dimension.

Il se dit être pauvre et critiqua tous ceux,
Qui de l'État reçurent une aide à vivre mieux,
Quand de ce même État il fut un employé,
Coopté en son temps, sans avoir qualité.

Il fut de ceux qui vont en vacances toujours,
Chez un les accueillant, sans faire payer séjour,
Et devient, un ami, et peut être un parent,
Dès lors qu'il a des biens, et plus s'il est mourant…

Enfin, il faudrait dire, de ce rat illettré,
Qu'il eut certaine chance et ne fut exploité
Que par son ignorance et sa vénalité,
Qui l'ont à son insu toujours manipulé.

Il est triste leçon à voir un qui reçut,
Ne plus savoir donner, et n'avoir jamais vu,
Que générosité est flux de la rivière,
Qu'il but lorsqu'il eut soif, et qui ne fut banquière;
Qu'à vouloir la barrer on finit asphyxié,
Submergé par ses eaux, avare et prisonnier.

Fin

(c) 2019 Gilles LesJaunes - Tous droits réservés et utilisation interdite sans autorisation préalable de l'auteur.